Quel isolants

isolantstrad

Isolation-Provence vous conseillera sur la nature des matériaux les plus appropriés à votre projet.

Choisir son isolant : Les questions à se poser

Le choix de l’isolant dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation n’est pas une simple affaire. Les produits disponibles sont nombreux, les techniques de mise en œuvre également. S’il n’y a pas de réponse toute faite à la question « quel isolant choisir ? », voici un certain nombre de critères qui devraient vous aider à faire un choix judicieux :

  • Les performances thermiques de l’isolant. À partir du coefficient de conductivité thermique, on peut calculer l’épaisseur nécessaire à utiliser pour atteindre le niveau d’isolation thermique souhaité. On cherchera la meilleure valeur de conductivité thermique, surtout quand le manque de place est une contrainte.
  • Le déphasage thermique. Apprécié en été, le déphasage thermique d’un isolant aide à lisser les températures entre le jour et la nuit.
  • La régulation hygrométrique. Certains isolants ont la capacité d’absorber de grandes quantités de vapeur d’eau et de les restituer quand l’air ambiant est plus sec, sans perdre leurs caractéristiques isolantes.
  • Les performances phoniques de l’isolant. Tous les isolants thermiques n’isolent pas du bruit et l’isolation phonique est aussi un point indispensable pour le confort de vie.
  • La longévité de l’isolant. Certains isolants sont résistants à l’humidité, d’autres au tassement, et d’autres encore aux rongeurs.
  • L’inflammabilité. Pour des raisons évidentes, les isolants inflammables doivent être protégés du feu.
  • Le prix.

 

Quel type d’isolant pour ma maison ?

« Bien isoler est essentiel pour gagner en confort et réaliser des économies d’énergie. La gamme d’isolants s’est largement étoffée et compte désormais des produits naturels et spécifiques. »

Tout le monde connaît les laines minérales : laine de verre, laine de roche. Désormais, il faut aussi compter avec des isolants d’origine végétale comme la laine de chanvre, la paille, le lin… ou animale : plumes de canard, laine de mouton. Souvent fabriqués suivant des méthodes plus respectueuses de l’environnement, ils sont aussi moins irritants au moment de la pose.

Autre nouveauté, apparue il y a quelques années, l’isolant mince. Constitué d’une succession de couches d’isolants et de feuilles aluminisées réfléchissantes, il se glisse dans les endroits les plus difficiles. A associer à un isolant classique !